Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
chaque jour qui se lève ...

Me revoilà après des vacances bien méritées.

23 Août 2009, 17:32pm

Publié par sofie

Allez je vous raconte. Déjà c'est simple je n'ai pas été chez moi pendant 3 semaines, ou très peu.

 

Je suis d'abord allée chez mes parents pour prendre un peu de plage et ensuite départ pour le frais à la montagne.À Saint Martin de Vésubie pour être exact.

 

Jour 1 : on a mangé des fraises des bois et des mûres et on a passé devant le chalet de Mr Pellegrin à Venanson, chez qui on avait logé en 1994.

 

Jour 2 : « randonnée » à La Baisse des 5 Lacs ( mais on en a vu que 4 !). On a aussi vu, un chamois, un charmant jeune homme, de la neige, des terriers de marmottes et des couloirs d'avalanches.
Plus un coup de soleil.
Jugé vous même.



 

Jour 3 : visite du Parc Alpha. Un parc où se trouve 3 meutes de loups en semi liberté (disons dans des enclos très grands : ces loups n'ont jamais d'ailleurs connus la vie sauvage car ils sont tous nés en captivité). http://www.alpha-loup.com/

On a croisé aussi des veaux, vaches, cochons …

Toujours et encore des fraises. Et on a du rebroussé chemin car arrivé au pont pour traversé … il n'y avait plus de pont !

 

Jour 4 : baignade dans un lac à 2 130 m d'altitude. Le lac des Adus. Le soir un concert de ½  jazz où il jouaient que des génériques de feuilletons TV.

 

Jour 5 : encore un lac, mais je sais plus le nom. Pas de baignade car l'eau était vraiment froide. Disons qu'il y avait une plaque de neige plus haut qui fondée dans un torrent tout droit dans le lac. Par contre y avait des toutes petites grenouilles.

 

Jour 6 : lac de Trecolpas où on a vu des chamois, des biches et où j'ai fait de la luge sur un névé qui était aussi épais que ma hauteur.

 

Jour 7 : pas de lac cette fois ci. On a pris un télésiège et on a vu plein de vaches et mangé bcp de framboises sauvages.

 

Jour 8 : on rentre à la maison

 

 

J'ai dû arrivée chez moi vers 15h. Lessive, changement de valises, esthéticienne, rattrapage de Desperate sur M6 replay puis 7h du matin, départ avec ma cousine (qui avait dormi à la maison) pour Valencia.

 

Jour 1 : de l'orage jusqu'à Arles et du monde entre Montpellier et Barcelone. Les italiens ont tous des voitures avec une tonne de choses sur le toit ! Y en a même qui pousse le voiture en panne sur vous sur les aires d'autoroute et qui en plus ont le pare brise arrière éclaté.

À peine arrivé, direction piscine. Qu'est ce que ça faisait du bien après 8,5h de voitures. Et le soir on s'est fait des tapas libanais. À 22h évidemment, heure espagnole oblige.

 

Jour 2 : on prend le petit déj' dehors; au Té i café. Puis on est dans une rue pleine de magasins et du coup boutiques. On a acheté des pulls en cachemire à 5 € au lieu de 59 €. C'est un des bons côtés de la crises.

Ensuite on a cherché partout un Mercadona (supérette) pour acheter du petit déj pour les autres jours. On a trouvé  [thé, jus de pêche, melon, madeleine, nutela] mais après avoir marché je ne sais combien de tps (et ça a son importance pour la suite).

L'après midi, Virginie voulait absolument aller à la plage à pieds alors que les colocs de mon cousin nous disaient de prendre le métro. Notre parcours.

On est passé par le Jardin. Ils ont détourné le fleuve Turia et y on fait un jardin à la place.
On s'est arrêté à la Plaza de las Artes i Ciencias.
Puis on est passé par Calle de Trafalguar, Calle des Baleares, Calle de Francia. Enfin, on a beaucoup voyagé.

On est arrivé au port de l'America's cup qui était rempli de gradins et de pneus pour le futur Grand Prix de F1.

Et enfin Playa de les Arenes. Plein de monde, de grosses vagues et je ne sentais plus mes pieds. On se jette dans les vagues et là … HORREUR !!! une poubelle est entrain de flotter à côté de moi et je regarde et un millions de trucs flottent. Vite, on sort et sous la douche rapidement. Tout ça après 1h30 de marche !

 

Ensuite on cherche partout le métro pour rentrer et en fait il était devant nous. C'était juste une station non souterraine avec un métro à tête de tramway.

 

Le soir on est allé mangé des grosses entrecôtes à El Asador de Aranda. Et pour le dessert le meilleur ananas que j'ai jamais mangé. C'est simple, il avait le goût de l'ananas. Pas comme nos pauvres ananas français.

 

Jour 3 : le matin on a fait le vieille ville. Plaza de la reina, Plaza de la virgen, Torres des Serranos. L'après midi on a pris la voiture pour aller à la Platja del Saler, dans un parc national. Belle grande plage avec des dunes et … tjs des vagues. Mais rien dans l'eau.

Le soir tapas français dans un restaurant tenu par des français ; le Sesame.

 

Jour 4 : le mercado central où on acheté du thé, du jambon, du melon et de quoi faire un pic nic. Visite aussi de la cathédrale où le saint suaire fut exposé et où on trouve une drôle de décoration sculptée. La ville ne voulait pas payer le 3eme tiers du coup l'architecte s'est vengé.




L'après midi on a pris la voiture pour aller plus au sud à Xabia (Javea en espagnol).


Pour y aller une autoroute au milieu de champs d'orangers à droite et à gauche. On est arrivé, tout était neuf. Les villas n'avaient pas 10 ans. On est passé devant la plage, on a fait bof. Du coup on a continué et suivi Cap de la nau.
Et là on est arrivé chez les riches : de superbes baraques vu sur mer et des voitures françaises garées toutes les 3 maisons (!). Pleins de plages, on en choisit une au hasard. Une descente raide, on laisse la voiture. C'est tout aussi raide à pieds. Et on arrive en haut des escaliers qui conduisent à la plage et un gros panneau « playa nudista » nous accueille !

 

Y a quand même des gens habillés sur la plage alors on y va on s'en fou, on a faim et la mer est turquoise.
On croise un gros tout nu dans les escaliers.

 

C'était magnifique cette calanque. Et l'eau était rafraichissante, pcp à El saler c'était comme dans une baignoire.

On a fait pic-nic sur la plage.

 

Sur le chemin pour remonter à la voiture un débile nous accoste : you are german ? NON et il continu à nous suivre et à bavasser moitié anglais, moitié castillan.
Je sais plus ce qu'il raconté. Il voulait nous prendre en photo toutes les 2 et nous : NON !
You look like beautiful girl. Allez dégage !

Il arrive à sa voiture (qui était garée bcp plus bas que la nôtre et tant mieux) une vieille Ka toute défraichie. Alors on décide de rester là pour prendre des photos et attendre qu'il se casse ; mais il ne voulait pas coopérer.

Au bout de 5 min on décide d'y aller. De toute façon il ne pourra pas s'arrêter en route vu la pente et l'état de la route, si il s'arrête il sera obligé de redescendre. On commence à marcher et le moteur démarre : quel connard quand même. Et là pour le laisser passer on se glisse derrière les voitures garées. Allez bonjour chez toi !!

 

Jour 5 : c'est déjà le départ. On s'arrête à La Jonquera au retour où j'ai trouvé 500 ml de L'Oreal Professionnel à 12 €. Je regrette de n'avoir pris qu'une bouteille !
Je mange chez mon oncle et ma tante à Marseille, je rentre, je change de valise et je regarde Desperate.

 

Les espagnols sont de gros mateurs et ce quelque soit leur âge. Y en a même un qui nous fait coucou de la main en nous croisant …

 

les colocs de mon cousin sont fana de PS. Ils y jouent des heures, en mode Coupe d'Europe. Je sais pas pourquoi mais la France perd tout le tps … :-) mais il paraît que c'est le mode le plus dur.

 

 

Le lendemain mon TGV pour Paris est à 12h13. Je m'endors vers Avignon et me réveille quand il dit Gare de Lyon, tout le monde descend. Dans un fauteuil de 1ere on ne peut que dormir bien.

 

Jour 1 : je fais un peu les boutiques en attendant Natacha, puis on rejoint Sandra et on va se faire un apéro et un resto italien très très bon pas loin de Montmartre. Du coup après on y monte à pieds par la rue du Café des 2 Moulins où travaille Amélie Poulain.

On essaie de prendre des photos mais c'est sans compter sur les bancs de japonnais qui traverse sans prévenir entre l'objectif et le modèle.

 

 

Jour 2 : on passe la journée à Paris. On va aux Buttes Chaumont et le soir apéro au 3eme lieu puis petit dîner tapas chez Audrey et Kim. C'était très très bon. Des crevettes panées et un dessert délicieux. Mon dieu, je sais plus c'était quoi alors que je me suis régalée, y avait une mini glace et ensuite de la crème et coulis de framboises je crois, je sais plus c'est horrible. Et du rosé.

 

Jour 3 : on est allé à Lalandelle. Visite d'un des plus beaux village de France : Gerberoy. C'est vrai qu'il est très beau et en plus on a vu qqch de mythique là bas. Que Natacha a même pris en photo.


Imaginez, on marche dans une petite rue et d'un coup surgit devant nous, sortant d'une maison, un couple de 50/55 ans. La femme était maquillée comme une voiture volée, mais le pire n'est pas là.

Ils marchent devant nous. Sandra se met à rire, Natacha baisse la tête et moi je m'écris au mon dieu. Elle portait un genre de caleçon d'homme ou de sport, mais à mon avis avec rien dessous, et à chaque pas ça faisait clap-clap-clap … Je peux pas le décrire c'est impossible; Je vais demander à Natacha la photo pour vous la mettre.

 

Et le soir on a fait barbecue où j'ai eu froid. Et bien oui, la température à Lalandelle n'est pas la même qu'à Valencia !

 

Jour 4 : je rentre déjà et j'ai dû supporter une bavasseuse pendant 3h. Son mari répondait oui ou ah de temps à autres et elle qui n'arrêtait pas de blablater sur tout et n'importe quoi.

 


Arrivée chez moi j'ai défait ma valise, fait les courses, une lessive et le lendemain je suis allée bosser avec la surprise de ne pas avoir mon binôme !

Voir les commentaires